Quelles études doit-on faire pour devenir gynécologue ?

La santé d’une femme est synonyme de sensibilité. À cet effet, divers suivis doivent être faits depuis sa puberté, en passant par la période pré-accouchement, post-accouchement jusqu’à la ménopause. La science gynécologique étudie ces différentes situations. De nombreux jeunes souhaitent actuellement devenir gynécologues du fait que c’est un métier passionnant. Cependant, un cursus d’étude s’impose à ceux qui souhaitent exercer le métier de gynécologue dans le futur. Quelles études doit-on alors suivre ? En général, une dizaine d’années d’études sont nécessaires pour un parcours d’étude en gynécologie. À la base, il faut tout abord avoir un diplôme de baccalauréat scientifique. Ensuite, le futur gynéco doit intégrer une faculté de médecine.

La phase théorique

La phase théorique se déroule sur trois années. La première année est consacrée à une initiation à la science médicale qui se divise en deux étapes. Un semestre de tronc commun et un autre pour la préparation de l’étape suivante. À l’issue de cette première année, l’étudiant doit impérativement obtenir son PACES. La deuxième et la troisième année seront ensuite consacrées à l’enseignement théorique de la médecine proprement dite. Les premiers stages se déroulent également sur ces deux premières années dans un hôpital. Enfin, ces deux années de formation se soldent par l’obtention d’un diplôme de formation en sciences médicales.

La phase pratique

Cette phase pratique se déroule sur trois années dans différents hôpitaux. À partir de cette quatrième année, l’apprenti gynécologue est confronté à des situations réelles en mettant en application ces acquis sur les trois précédentes années de formation. À la fin de la sixième année d’étude, un choix de spécialité s’impose, notamment pour la gynécologie. Il importe de noter que les résultats conditionnent l’accès ou non à la spécialisation souhaitée. La phase pratique après une formation de six années se solde par l’obtention d’un diplôme de formation approfondie en sciences médicales.

La phase de spécialisation

Il s’agit de la dernière étape de la formation d’une durée variable de quatre à cinq ans selon l’option choisie par le futur gynécologue. Il aura donc à choisir entre un DES de gynécologie obstétrique et un DES de gynécologie médicale. Dans les deux cas, huit semestres de stage seront dispensés. Cette période de stage se divise en deux, dont un stage de six semestres dans un service choisi par l’école et les deux restants dans un service choisi par le futur gynécologue. À la fin de ses études de gynécologue, un diplôme d’État de docteur en médecine sera attribué à l’étudiant. Ce diplôme va ensuite lui permettre d’intégrer le monde et la gynécologie et d’exercer en tant que gynécologue.

Traiter la cystite avec un médicament sans ordonnance
Profiter de conseils santé pour femmes en ligne