Qu’est-ce qu’un chirurgien-obstétricien ?

Le suivi de la santé d’une femme enceinte ne doit pas être pris à la légère. Que ce soit pendant la grossesse, pendant l’accouchement et même après, elle doit être assistée par un spécialiste. Ceux qui excèdent dans le domaine sont les sages-femmes et les chirurgiens-obstétriciens. En effet, les deux ne sont pas pareils, contrairement aux sages-femmes qui s’occupent des accouchements normaux, le chirurgien-obstétricien de son côté, intervient en cas d’accouchement compliqué, comme la césarienne.

Les attributions d’un chirurgien-obstétricien

Étant un médecin qui se spécialise dans le domaine de la physiologie de la femme, un chirurgien-obstétricien a pour rôle d’accompagner ses patientes tout au long de leur vie, que ce soit pendant la période de la puberté ou même jusqu’aux périodes de la post-ménopause. Il opère sur tout ce qui concerne la sexualité et même la difficulté d’avoir des enfants. Il a aussi comme  travail de faire la suivie de la grossesse en réalisant les échographies et les prescriptions des traitements. Avec la collaboration avec une sage-femme, il peut aussi participer à l’accouchement. Il faut noter qu’un chirurgien-obstétricien peut intervenir dans deux actions. À savoir, les actes médicaux du genre interruption volontaire de la grossesse, pose d’implant pour la contraception… Et des actes chirurgicaux comme l’ablation de la trompe, la césarienne, la chirurgie de l’utérus, etc.

Les formations nécessaires pour devenir chirurgien-obstétricien

Devenir un chirurgien-obstétricien n’est pas une chose facile. Afin d’y arriver, il est nécessaire de suivre onze années d’études supérieures. Le but c’est d’obtenir le titre et de pouvoir exercer dans le domaine. À commencer par le « PACES », ou aussi appelé « première année commune des études de la santé ». Suivie de deux années auxquelles les élèves doivent faire des stages de pratiques dans des hôpitaux. Après les stages pratiques, ils doivent faire trois ans d’externat pour l’obtention des diplômes de formations approfondies en science médicale ou plus précisément « DFASM ». Pour terminer, ils ont encore besoin de cinq ans d’internat qui leur permettront d’apprendre et de maitriser leur spécialité.

La différence entre un gynécologue et un chirurgien-obstétricien

Beaucoup de gens confondent souvent ce que c’est qu’un gynécologue et un chirurgien-obstétricien. Même si les deux exercent dans le même domaine d’activité, ils ne sont pas pareils pour autant. Un gynécologue soigne les maladies concernant l’appareil reproducteur de la femme, dépiste les infections telles que les troubles menstruels, les cancers gynécologiques, les infections génitales. Contrairement à un chirurgien-obstétricien, qui lui se spécialise surtout dans la chirurgie de l’appareil reproducteur d’une femme.

Suivi de grossesse ; 1 bilan, 6 consultations médicales et 3 échographies
Pour quels examens une sage-femme peut-elle prendre le relais du gynécologue ?